Tétras :

Les témoignages

Regards croisés sur Tétras ...

Qu'ils soient alternants, intervenants, tuteurs ou diplômés, tous parlent de Tétras avec enthousiasme !

Philippe BIRAN, Président de NOVACAD (distributeur de logiciels de conception mécanique 3D)

Philippe Biran - Président de NOVACAD 7 salariés, dont 2 diplômés et 2 alternants de Tétras

Pourquoi recrutez-vous en alternance ?

Nous sommes une PME distribuant des logiciels de conception mécanique 3D.

C’est parfois difficile de recruter dans nos métiers. L’alternance nous permet de former nos futurs collaborateurs et, à la fin de la formation, de proposer un CDI à ceux qui ont démontré leur professionnalisme et leur implication. Nous privilégions l’alternance aux stages car elle permet une collaboration tout au long de l’année, donc une meilleure montée en puissance du jeune.

Nous recrutons nos futurs alternants avec un DUT ou un BTS pour préparer une Licence professionnelle notamment. Ils possèdent de bonnes bases et c’est un niveau intéressant, gage d’autonomie et de connaissances. Aujourd’hui, sur les 7 salariés de Novacad, 2 sont diplômés de TETRAS et 2 sont actuellement en alternance (Technico-Commercial Industriel et compta-gestion).

Comment s’organise l’alternance dans votre entreprise ?

Le planning proposé par TETRAS est 3 semaines en entreprise et une semaine en cours.

Vers le mois d’avril, nous exprimons un besoin à TETRAS. Nous décrivons le poste à pouvoir. Un accès Internet nous permet de consulter les profils des candidats, de les convoquer à un entretien pour tester l’intérêt mutuel que nous pouvons avoir à travailler un an ensemble.

Nous essayons de mettre dès les premiers jours l’alternant dans les meilleures dispositions en passant beaucoup de temps avec lui pour qu’il s’imprègne de la culture de l’entreprise, qu’il s’approprie les moyens informatiques à disposition, et qu’il bénéficie de l’aide de ses collègues. Bien sûr nous lui délivrons une formation sur le produit qu’il aura pour mission de développer. Il devient un salarié comme les autres avec des objectifs à atteindre.

Que diriez-vous à un futur tuteur qui s’interroge sur l’alternance ?

Définissez bien vos objectifs et ne minimisez pas le temps d’accompagnement que cela représente. Si vous souhaitez investir dans des compétences, l’alternance est un moyen de recruter sans trop charger l’entreprise. C’est aussi et surtout un moyen efficace de valider les qualités technique et humaine de l’alternant avant d’envisager son embauche définitive.

Logo NOVACAD

Thomas ARTHAUD, étudiant à Tétras en licence pro MERE (Maîtrise des Énergies Renouvelables et Électriques), en alternance dans la société Areva Nuclear Power.

Après avoir été diplômé d’un baccalauréat scientifique, je suis resté quelque temps dans le flou total concernant mon avenir. J’ai donc réalisé plusieurs tests de personnalité chez un professionnel pour apprendre à me connaître vraiment et découvrir ce qui m’attirait dans la vie de tous les jours.

C’est ainsi que j’ai choisi un DUT Génie Thermique et Energie pour explorer un domaine qui m’intriguait étant petit : l’Énergie. Au fur et à mesure des mois, je suis devenu passionné par ce secteur ! J’ai donc enchaîné sur une licence pro en alternance pour apprendre à maîtriser les énergies qui nous entourent et ainsi savoir comment les exploiter de la meilleure des façons.

Le fait d’avoir choisi cette formation en alternance plutôt qu’en parcours initial m’a permis de vraiment me rendre compte de ce qu’était le monde du travail. J’accumule aujourd’hui de l’expérience professionnelle dans un domaine d’avenir qui me plaît beaucoup tout en continuant mes études. J’aborde les cours d’une manière totalement différente, car je me sens vraiment acteur de ma formation et non plus seulement étudiant, écoutant passivement des cours toute la journée. L’alternance est une forme d’apprentissage très riche mais également très intense qui demande une implication certaine de sa personne pour allier cours et entreprises sous un rythme soutenu. Mais cette chance que nous procure l’alternance, il faut la saisir car ce qu’elle nous apporte, c’est une grande leçon de vie.

Pauline Waselinck, diplômée Licence Pro et CQPM Technicien de la Qualité en 2013

Quelles étaient vos motivations pour cette formation ?

La qualité est un métier dynamique : aller sur le terrain, travailler en équipe... Elle permet d'améliorer les performances de l'entreprise. C'était l'une des suites logiques de mon DUT QLIO (Qualité, Logistique Industrielle et Organisation). Ayant suivi l'option logistique en deuxième année de DUT, j'avais envie d'approfondir mes connaissances en qualité afin d'obtenir la double compétence qualité-logistique.

Que vous a apporté l'alternance ?

L'alternance m'a permis d'appliquer concrètement et directement mes cours en entreprise, d'approfondir mes connaissances théoriques et pratiques. Elle m'a permis aussi d'avoir une véritable expérience professionnelle. Avant j'avais seulement fait des petits boulots d'été, des jobs d'étudiants. Mon année d'alternance m'a appris à développer mon sens de l'autonomie et des responsabilités au travail.

Parlez-nous de vos missions d'alternante chez Adixen

Adixen Vacuum Products, spécialisée dans les pompes à vides, est une entreprise internationale qui fabrique des produits de haute technologie.  J'avais effectué mon stage de fin de DUT chez eux. Cela s'était très bien passé. Il y avait une bonne ambiance de travail, j'avais travaillé sur un projet intéressant, j'ai donc eu envie de continuer là-bas. Mes missions au cours de ma Licence pro en alternance m'ont permis d'apprendre beaucoup tant au niveau « informatique » (automatisation de fichiers pour les indicateurs, cotation des fournisseurs) qu'au niveau « terrain » et humain.

Et après votre Licence pro ?

Adixen m'a proposé de continuer à travailler au sein du service qualité en poursuivant mes études. Afin d'élargir mes connaissances du domaine industriel, j'ai suivi un cursus d'ingénieur en alternance à l'ISTP (Institut Supérieur des Techniques de la Performance) de Saint-Etienne, en option Génie Industriel.

Fabien DUMONT, diplômé de Tétras, Chef de projet en 2014 au sein du Groupe SEB (site de Rumilly) explique que l’alternance a été un véritable tremplin professionnel

Du Bac Pro au Diplôme Universitaire (DU)

Après un Bac Pro Equipements et Installations Electriques en formation initiale, j’ai décroché un contrat d’apprentissage avec le Groupe SEB pour préparer un BTS Mécanique et Automatismes Industriels (MAI devenu CRSA). Je travaillais au service Maintenance et je menais parallèlement un projet de conception mécanique et intégration d’automates avec mise en application sur les machines. J’ai complété ma formation par un DU Technicien en Conception Mécanique (TCM) à Tétras, en contrat de professionnalisation avec le Groupe SEB au Bureau d’Etudes Machines. Je travaillais sur la conception mécanique de systèmes de dépilage (prélèvement unitaire des feuilles d’aluminium). Les formations de Tétras bénéficient d’une double validation : universitaire (Licence Pro ou DU délivrés par l’Université de Savoie) et professionnelle (Certificat de Qualification Professionnelle = CQP : qualification reconnue par l’ensemble des entreprises d’une branche professionnelle). C’est un véritable « plus » auprès des recruteurs.

L’alternance a-t-elle été un tremplin professionnel ?

Clairement, oui ! Le Groupe SEB m’a embauché en CDD comme Technicien méthodes et machines. Six mois après, je signais mon premier CDI et 1 an ½  plus tard j’étais promu Chef de projet. A ce poste-là, le Groupe SEB recrute plutôt des ingénieurs, mais travailler dans l’entreprise depuis plusieurs années m’a permis de développer des compétences que le Groupe a su reconnaître. Sans l’alternance, j’aurais sans doute été embauché comme agent technique et j'aurais évolué vers un poste de Technicien au Bureau d’Etudes. En tant que Chef de projet, je pilote de A à Z l’intégration de lignes de production, de l’étude à l’implantation. Je travaille en relation directe avec les services production, maintenance, ergonomie, méthodes, automatisme et conformité. J’apprécie aussi la dimension internationale du Groupe SEB qui offre l'opportunité de travailler sur un projet avec l'une de nos filiales aux USA.

Avec le recul, quelle est la valeur ajoutée de l’alternance ?

L’alternance offre cette période d’adaptation progressive au monde de l’entreprise, tandis que la formation « initiale » vous plonge du jour au lendemain dans la réalité professionnelle. L’alternance m’a laissé le temps de mûrir, de m’adapter au rythme de travail, de devenir autonome, … je me suis senti mieux armé, plus sûr de moi, plus efficace aussi et directement opérationnel lorsque j’ai débuté ma vie professionnelle. L’alternance a été mon passeport pour l’emploi et un véritable ascenseur social !

Stéphane Faure, Chef d’entreprise et intervenant à Tétras, cumule plusieurs casquettes avec un point commun : la conception industrielle et particulièrement la CMAO

Une vision du terrain qui profite aux alternants

Je suis Gérant d'un bureau d'études indépendant (TFL solutions), intervenant dans plusieurs formations à Tétras et vacataire à l'IUT d'Annecy. Mon objectif est d’apporter aux alternants une vision pratique en leur montrant des exemples de projets suivis par mon bureau d'études, comme ce robot chirurgical réalisé pour la mise en place de prothèses de genoux. J’insiste également sur leur part de responsabilité. Les impacts financiers et juridiques ne sont pas toujours bien mesurés par les alternants. Et pourtant, passer trois jours sur un projet alors qu'on n’en a programmé qu'un n'est pas sans conséquences pour une entreprise, notamment une PME. En leur donnant des exemples concrets, ils prennent plus facilement la mesure de leurs actes.

Un regard d'égal à égal

Je donne des cours à des salariés, pas à des étudiants. J'ai les mêmes rapports avec eux qu'avec les deux techniciens CMAO de mon entreprise. Je les guide, les responsabilise et suis en soutien lorsqu'ils éprouvent des difficultés dans l'avancement de leur projet.

Une relation qui dure depuis 5 ans

Mon engagement dans l'enseignement me permet de garder un contact avec les jeunes, d'avoir un retour sur leurs expériences professionnelles et même de trouver mes futurs collaborateurs ! Avoir plusieurs casquettes est très plaisant mais cela nécessite de renforcer mes effectifs pour gérer mes projets, qui peuvent aussi bien concerner la conception et la livraison de dossiers de plans, la maîtrise d'œuvre en conception/réalisation et quelques prestations de services pour de gros prescripteurs comme NTN SNR.

Emmanuel JACQUET, Project Manager R&D chez MAPED et tuteur de 6 alternants CMAO entre 2005 et 2013 dont Maxime COUBRONNE (en photo. Pedro Studio Photo ©)


Quelle est la valeur ajoutée des alternants ?

Nous avons recours aux alternants pour mener des recherches de concepts produits que nous n'avons pas toujours le temps de mener à bien en interne. Les jeunes arrivent avec un oeil neuf et ne sont pas formatés comme nous pouvons l'être: leur recul leur permet de rebondir sur des concepts ou  applications que nous n'aurions pas envisagés.

Comment responsabilisez-vous les alternants ?

Concrètement, les alternants travaillent sur la recherche de concept et la modélisation 3D. Ils ont la possibilité de réaliser les maquettes de leurs différentes voies de recherche via une imprimante 3D en collaboration avec le service Prototypes. Après validation, ils échangent avec nos designers pour mettre le produit en forme puis réalisent les fichiers 3D définitifs.